Game Gear or not Game Gear

Dis donc, toi mon ami(e) lecteur, si tu as un peu près le même âge que moi (25 ans hors taxes et les taxes font mal de nos jours), tu dois surement connaitre cette console:

LA GAME GEAR 

C’est une console de jeux portable en couleur de la quatrième génération, produit par SEGA, qui est sortie en 1990 et fin de production en 1997. Avec plus de 3.23 millions de pièces vendus en Europe. Elle a été conçut pour rivaliser contre la game boy de nintendo parut un an plus tôt.

Cette console ce rapproche de sa grande sœur, La Master System (dont elle est l’adaptation en console portable avec quelques différences),  sa ludothèque est composée en grande partie de conversions de jeux faits pour cette dernière avec pour seule différence notable la résolution, plus faible afin d’être adaptée à l’écran de cette dernière.

Tu peux même faire passer tes jeux de Master System dessus, car pas bête la bête, ils ont pensés à faire le master converter, qui permet de lire les jeux sur la petite sœur sans avoir besoin d’un émulateur.

dav
GAME GEAR

Malheureusement, elle n’as pas eu le succès voulu, pour quelques petits défauts:

  • L’autonomie que de 4h avec 6 piles LR6 ( ça coûte cher les piles, HEIN).
  • Le connecteur AC fragile.
  • Tarif, presque le double de celui de la Game Boy,(justifié par l’écran couleur rétro-éclairé inédit à l’époque).
  • Les condensateurs qui vieillissent mal, donc une perte de son et de luminosité sur l’écran.

En 2001, la reproduction est relancer par Majesco, qui aquérit les droits de fabrications auprès de SEGA, cette version n’est cependant pas compatible avec certains accessoires. En 2006, c’est Médiatronic qui lance la Pocket Gear,  une réédition compacte sans cartouches de la console avec une vingtaine de jeux Game Gear et Master System inclus. Ar games rachète aussi les droits pour créer une petite console de 30 jeux incluant sonic chaos.

Caractéristiques:

  • CPU :Z80 cadencé à 3,58 MHz
  • RAM : 8 Ko
  • RAM Vidéo : 16 Ko
  • Sprites : 16 au total. 8 maximum par ligne, en 8×8 ou 8×16 pixels
  • Affichage : 160×144 pixels. Deux palettes de 16 couleurs, parmi 4096
  • Ecran : LCD couleur rétroéclairé de 8,3 cm de diagonale
  • Son : 3 signaux carrés + 1 générateur de bruit. Haut-parleur mono ou sortie stéréo sur prise casque.
  • Alimentation : 6 piles AA LR6 de 1.5V réparties dans 2 compartiments ou adaptateur secteur 9 volts.
  • Périphériques : la Game Gear peut lire les cartouches Master System par le biais d’un adaptateur, ainsi que diffuser les chaînes hertziennes analogiques via le TV Tuner.

Elle a eu pas mal de mauvaises critiques, mais je sais que je l’ai eu étant petit, et que je me la suis racheter il y a pas longtemps. Avec ces 364 jeux officiels qui sont sortis, il y a de quoi s’amuser pas mal d’heures.

dav
Jeux Game gear

Surtout qu’il y en a qu’y valent le détour comme Columns, Street of rage, Hook, ou même Primal Race et bien d’autre….

En gros je ne te pousse pas a la consommation mon Geek( je n’y gagne rien moi ), mais si tu pense qu’elle peut t intéresser, fonce, elle vaut le coup.

Publicités
Duke Nukem, un gros bras lourdement armé

Duke Nukem, un gros bras lourdement armé

Duke Nukem, un gros bras lourdement armé

 

Salut mon p’tit Geek,

Aujourd’hui une petite envie de te parler d’un jeu vidéo de mon enfance: Duke Nukem.

Comme tu as pu le constater, je suis un papa mordu de gaming mais aussi de rétro, donc je vais te dire ce que je pense de ce jeu vidéo qui date un peu.

Allez, top départ, je nous replonge dans le monde des téléviseurs tubes cathodiques, manettes filaires, bien installés dans nos canapés aux motifs des années 90.

Il est grand, musclé, et a les cheveux blonds coiffés en brosse ( non, il ne sent pas le sable chaud ). Sa tenu n’a quasiment jamais changée : débardeur rouge, jean et bottes de moto noires ou rangers, il ne se sépare jamais de ses lunettes noires. Une voix grave et rauque à la Michael Clarke Duncan dans la Ligne verte.

Il ne quitte pas d’un poil son jetpack et il est toujours armé de gros flingues automatiques.

Il a un sale caractère tout comme moi (même pas vrai). Il règle tout ses problèmes par la violence un peu comme Hulk. Dans sa vie il n’y a que le porno, les filles et les armes. D’ailleurs lorsque la Terre est envahie, Duke se soucie surtout du fait que les extraterrestres veulent lui piquer ses « gonzesses » plutôt de ce qui pourrait bien arriver à l’humanité. Bien que Duke soit narcissique, machiste, et vulgaire, toutes les femmes qu’il rencontre dans ses aventures lui succombent ( un vrai Don Juan mais aussi taré que les persos de Sons Of Arnachy! ).

Il est adepte des stéroïdes qui lui ont permit de sculpter son corps, qu’il n’arrête pas de regarder dés qu’il croise un miroir ( miroir, miroir, dit moi qui est le plus beau…. ). Lui et moi avons beaucoup d’humour ( si, si ^^ ) sauf que le sien est noir et sarcastique, visant essentiellement les femmes et les extraterrestres. Il parle aux filles d’une façon sexiste et est tout le temps en train de se complimenter ou de blamer ses ennemis lors des fusillades.

 

Duke Nukem, un gros bras lourdement armé

De nombreux clins d’œil des développeurs laissent souvent sous-entendre que Lara Croft serait la copine de Duke Nukem.

 Expert en explosifs, armes blanches et flingues, il maîtrise également les technologies extraterrestres et est un spécialiste de la survie en milieu hostile.

Le succès du jeux est dû au faite que Duke a été le premier héros à parler dans un jeux vidéo.

 Il atomise ses ennemis (qu’il s’agisse des robots du Dr Proton ou d’extraterrestres), avec son fusil à radiation, arme qui par la suite devient adaptable, pouvant tirer, au gré des bonus trouvés, des missiles ou des lasers.

Bref, qu’est ce que j’ai pu passer des heures et des heures sur ces jeux, à me demander si j’arriverai à faire survivre mon pote jusqu’au bout. Plein de souvenirs qui ne me rajeunissent pas mon ami ( si tu oses dire que j’suis vieux!!!!! ).

L’univers dans lequel Duke évoluait, une ville un peu dévastée, où presque toute la population humaine avait été éliminée, ainsi que son franc parlé et ses répliques amusantes, me plaisaient beaucoup, et continuent d’ailleurs, à me donner envie de ressortir régulièrement ma PS1 pour me coller devant Duke Nukem Love of the babes , voir même ma Nintendo 64 pour une version plus ancienne.

Si tu es du genre à apprécier les jeux de mots parfois limites à la Deadpool, je te conseille de foncer chez Micromania te dénicher la version Duke Nukem 3D 20th Anniversary World Tour ( XBox One, PS4 et PC ).

N’hésite pas à me dire ce que toi aussi tu penses de ce jeu….